Crédits & mentions légales

Editeur

Association pour le Rayonnement de l'Opéra de Paris (AROP)
Palais Garnier
8, rue Scribe
75009 Paris
Tél. : 01 58 18 35 35
Fax : 01 58 18 35 50
arop@arop-opera.com

Président du Conseil d'Administration

Jean-Louis Beffa

Directeur

Jean-Yves Kaced

Site conçu et réalisé par Muchacha !

http://www.muchacha-agence.com

Données personnelles

Les informations demandées lors de la création de votre compte sont nécessaires au bon traitement de vos demandes.
Conformément à la Loi informatique et Libertés du 06/01/1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant et d’opposition à leur traitement. Si vous souhaitez l’exercer, vous pouvez écrire à :

L'arop

8 rue Scribe

75009 PARIS


ou par messagerie : arop@arop-opera.com
en indiquant vos nom, prénom, adresse et votre numéro de spectateur afin d’optimiser le traitement de votre demande.

Photos

Jacques Moati, photothèque AROP, photothèque Opéra de Paris
Atelier Lyrique : Eric Mahoudeau, Opéra national de Paris
1ère publication : février 2015

En application de la loi du 11 mars 1957 (art. 41) et du code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992, toute reproduction partielle ou totale à usage collectif des contenus présentés sur ce site est strictement interdite sans autorisation préalable de l'AROP.
Ce site peut, à son insu, avoir été relié à d'autres sites par le biais de liens hypermedia, l'AROP ne peut en aucun cas être tenu responsable pour les informations présentées sur ces autres sites.
L'internaute reconnaît que l'utilisation du site internet arop-opera.com est régie par le droit français.

Conformément à la loi "Informatique et liberté" les informations demandées sont nécessaires au traitement de votre demande et pourront être communiquées à des tiers. En application de la Loi n° 78-17 du 06/01/1978, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez vous opposer à ce qu’elles soient communiquées à des tiers en nous contactant :
- par courrier : AROP, Palais Garnier, 8 rue Scribe, 75009 Paris
- par e-mail : arop@arop-opera.com

© AROP, 2015. Tous droits réservés.

%titrePopup%

Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier

Email
Mot de passe
Mot de passe oublié ?

Créez un compte, vous êtes :

%infoPopup%
Erreur :

%TexteEcheanceAdhesion%

Actualités

©Anni Lepällä, Ribbon, 2004 Opéra RIGOLETTO Nouvelle production

« Oh ! le roi s’amuse est le plus grand sujet, et peut-être le plus grand drame des temps modernes. C’est une création digne de Shakespeare ! » quelques mois avant d’adresser ces mots...

©Pawel Fabjanski, Autofire, 2010 Ballet MAGUY MARIN

Plus de vingt-cinq ans après Leçons de ténèbres, créée en 1987 à l'invitation de Rudolf Noureev sur la musique de François Couperin, Maguy Marin revient à l'Opéra de Paris avec l'une des pièces-phares...

©Alla Mirovskaya Opéra DER ROSENKAVALIER

« La Maréchale, Ochs, Octavian, le riche Faninal et sa fille, tous les liens vitaux qui se sont tissés entre eux, ces personnages, on dirait que tout cela s’est trouvé là ainsi, il y a très longtemps. Aujourd’hui, ils ne m’appartiennent plus, ni...

©Alessio Albi / Trevillion Images Opéra LEAR Nouvelle production

Du Roi Lear de Shakespeare, Berlioz ne fit qu’une ouverture, tandis que Debussy n’alla pas au-delà des deux premiers numéros de la partition qu’il entreprit d’écrire pour accompagner la mise en scène d’André Antoine.

©Sandra Fastré, extrait de Cette Autre, 2014 Opéra LA TRAVIATA

Verdi cherchait, pour donner chair à sa Traviata, « una donna di prima forza ». Augusta Albertini, par exemple – si elle avait été libre. Ou encore Rosina Penco, que sa beauté, son expressivité...

©Corrine Mercadier Ballet GISELLE

Le générique de ce ballet emblématique pourrait à lui seul expliquer son inépuisable succès : Théophile Gautier – coauteur du livret –, Jean Coralli et Jules Perrot – qui signent la chorégraphie...

L'anecdote

Palais garnier La légende du lac

Un cuvelage (ou radier) en béton de grandes dimensions est créé. Bientôt rempli d'eau, ce dernier permet aux infrastructures de résister à la pression des eaux d'infiltration et de mieux répartir les charges d'une partie des bâtiments dans un sous-sol de qualité médiocre. Il sert, encore aujourd'hui, de réservoir pour les pompiers en cas de sinistre. Cette péripétie donnera naissance à la légende d'un lac souterrain alimenté par un cours d'eau portant le nom de « Grange-Batelière » : un imprévu savamment exploité et entretenu par le célèbre roman de Gaston Leroux : le Fantôme de l'Opéra. En réalité, la rivière coule un peu plus loin..  

 

Contacts